La taille

Janvier.
C’est le temps de la taille.
Travail essentiel pour pérenniser le vignoble et pour assurer une récolte optimale.

Si l’on laisse trop de bourgeons, la récolte sera importante, ce qui nuira à la qualité du vin et qui affaiblira les souches.Si l’on en laisse pas assez, la récolte sera trop faible et la vigne, qui a un certain potentiel de vigueur donnera trops de feuillage, avec les problèmes sanitaires qui en découleront.

Il faut donc connaître très précisément le potentiel de chacune de ses vignes pour savoir la charge (nombre de bourgeons) que l’on doit laisser. Et pour cela, il faut des années d’observation patiente.

Mais Janvier, c’est aussi le mois où, bien que la nature soit en profond repos, les premiers signes du printemps futur apparaissent.

Et le premier d’entre-eux est, chez nous, la floraison du mimosa. (En fait acacia dealbata)

En février, viendront les amandiers… et puis tout renaîtra.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut